Pebble Time

Pebble avait affolé le web avec sa montre à encre électronique (e-ink) en 2012 en levant plus de 10 millions de $ sur Kickstarter, une plateforme de crowdfunding. Une vraie communauté s’est créée autour de cette montre avec de nombreux développeurs, fans et de nouvelles applications toutes les semaines. S’en suit la Pebble Steel, avec le même logiciel mais composée de matériaux plus nobles. Hier, Pebble avait vendu plus d’un million de montres. Mais aujourd’hui est un nouveau jour avec la Pebble Time.

pebble_time_1

Tout d’abord, si vous êtes possesseur d’une montre Pebble et que vous voulez la nouvelle, ou que vous êtes tous simplement curieux, rendez-vous rapidement sur la page Kickstarter de projet pour avoir la chance d’acheter une montre en avant-première (j’ai vu les 10000 montres à prix réduit partir en moins d’une heure).

Ceci étant dit, qu’apporte cette nouvelle smartwatch ? Fidèle à ses premières montres, Pebble a choisi l’encre numérique pour la Pebble Time, mais en couleurs cette fois-ci. Cette technologie consomme beaucoup moins qu’un écran classique (LED, Amoled, …), ce qui permet à cette nouvelle montre de tenir une semaine sans être rechargée (autonomie annoncée). Le nombre de couleurs (64) et la résolution en sont du coup limités. Pas de tactile non plus, les actions se faisant avec les quatres boutons présents sur les côtés de la montre. Je trouve qu’elles ressemblent un peu à nos anciennes Game Boy.

pebble_time_2

Le boîtier de la montre est 20% plus fin (épaisseur de 9.5 mm) et intègre un microphone qui permet de répondre aux mails/messages directement depuis sa montre. Côté système, une nouvelle version de PebbleOS vient de sortir (et sera disponible pour toutes les montres) avec de meilleures animations et un journal intelligent. A tout moment, vous pourrez accéder à des informations passées (résultat d’un match de basket), présentes (nombre de pas dans la journée) ou futures (rendez-vous). Cette timeline est à mon avis une bonne idée si les informations affichées sont pertinentes et si la navigation est simple (ce qui a l’air d’être le cas).

pebble_timeline

Pourquoi cette montre ne m’intéresse pas ? Parce qu’elle ne fait pas mieux (si ce n’est en terme d’autonomie) que ses concurrentes sous Android Wear (je parle notamment de la LG G Watch R ou Moto 360). Parce que l’OS est développé par Pebble et offrira toujours moins de fonctionnalités et de compatibilité avec le reste de l’écosystème Android/iOS que Google et Apple. J’ai peur que la montre soit facile à utiliser mais vite limitée.

Pourquoi elle devrait m’intéresser ? La force de Pebble est l’environnement autour de ses montres. Le site CloudPebble par exemple, permet de développer en ligne des applications ou skins pour les montres Pebble. On trouve de nombreuses « watchfaces » : des thèmes d’horloge, numérique ou analogique. Le SDK (outil permettant de développer pour la montre) est public et n’importe quel développeur peut jouer à transformer sa montre ou créer de nouvelles applications.

En tout cas, chapeau à cette société de 150 personnes qui crée des choses et force les concurrents à innover. J’attends avec impatience le Mobile World Congress qui a lieu la semaine prochaine pour voir ce que vont nous proposer les autres marques.

Sortie officielle prévue en Mai 2015 à 199$. Je vous invite à lire le très bon article de The Verge.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. zifnak dit :

    J’aime beaucoup le style de ces montres que je trouve plus naturel/moins arrogant que les autres montres connectées.
    En revanche, je ne trouve aucune référence à des capteurs de données personnelles (permettant de mesurer l’activité physique ou autre) comme on le trouve pour certaines montres concurrentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *