1 semaine sans réseaux sociaux

J’ai récemment tenté une expérience inspirée par Essena O’Neill, qui consiste à se passer des réseaux sociaux pendant une période d’une semaine (http://www.letsbegamechangers.com/).

social_people

Cette mannequin surfait sur la société de consommation dans laquelle nous vivons avec notamment un compte Instagram à plus de 500 000 followers. Et elle s’est rendu compte qu’elle forgeait en fait une fausse image d’elle, se faisant payer pour porter telle ou telle robe, prenant la pose pendant des heures pour une seule photo. A cela s’ajoutait une impression de suffoquer, toujours présente sur les réseaux sociaux, toujours à courir après les likes et les abonnés.

Elle a donc décidé de se couper complètement des relations sociales via Internet en ajoutant l’idée de créer quelque chose (un dessin, un poème, une musique) pendant cette semaine. Et cela a changé sa vie.

Même si certains pensent que c’est un coup de pub pour lancer son nouveau site, je pense qu’elle a fait réfléchir de nombreuses personnes sur la place des réseaux « sociaux » dans notre vie.

Alors je me suis dis, pourquoi pas ? Qu’est-ce que ça me coûte de rester une semaine sans réseaux sociaux, rien. Je ne suis pas allé aussi loin qu’elle, c’est à dire que j’ai conservé les systèmes de « communication » mais en m’écartant des réseaux sociaux.

Plus de réseaux sociaux pendant 7 jours. Comment faire ? Tout simplement en désinstallant les applications sur votre smartphone. Sur l’ordinateur, il existe de nombreuses applications et extensions pour empêcher l’accès aux réseaux sociaux, mais j’ai opté pour une autre option plus facile. Je me suis déconnecté de ces sites. Il m’est arrivé par réflexe d’aller sur Facebook les premiers jours mais le fait de devoir entrer le mot de passe m’a rappelé à la raison. Ça a fonctionné pour moi, et au bout d’une semaine, qu’est-ce que j’en retire ?

Je vous incite à tenter cette expérience, même si vous n’êtes pas convaincu, même si vous n’êtes pas addicts. Laissez vous tenter, une semaine à profiter, à avoir plus de temps.

brain_social_network

Twitter

Twitter est le réseau social que j’utilise le plus et celui qui me pose le plus gros dilemme. D’un côté, nous décidons qui suivre et je suis principalement des comptes de développeurs, créateurs de startups, de sites Web, de photographes et non mes amis. Mon flux ressemble donc à une liste de ressources, liens et échanges sur des sujets qui m’intéressent. De plus, je trouve la communauté Twitter saine par rapport à d’autres systèmes d’échanges.
Alors oui, ce flux est parfois pollué par des remarques débiles, des liens sans intérêt mais c’est une minorité.
Donc j’ai décidé de conserver Twitter après un nettoyage de mes abonnements.

WhatsApp

WhatsApp, si on y réfléchit n’est qu’un système de SMS via le Web (d’ailleurs créé pour les pays où les prix des SMS étaient plus chers que la data). Il s’apparente comme Skype, à un système où la communication se fait au moment où on en a besoin (sauf pour les groupes) et où seule l’information communiquée est transportée. « La communication est l’action d’établir une relation avec autrui afin de transmettre quelque chose à quelqu’un. »
Donc je conserve WhatsApp sans aucun scrupule.

Instagram

Je suis venu sur Instagram par passion pour la photographie. Instagram est beau, c’est vrai. Mais les photos que je partage via Instagram sont prises de mon téléphone et ne sont pas travaillées comme je le fais avec mon appareil photo. Il existe en plus d’autres moyens de diffuser ses photos (Flickr, 500px, blog photo).
Je me suis rendu compte que je passais beaucoup de temps dans la partie Recherche d’Instagram à regarder des photos de gens, de vies parfaites, de paysages que je ne verrai qu’en photo. A perdre mon temps…
Donc j’ai décidé de me séparer d’Instagram et de supprimer mon compte.

Facebook

C’est ici où j’ai eu le plus de facilité sur ma décision de me séparer ou non de ce réseau social. Facebook est pour moi devenu un flux de bêtises, même si j’ai réduit au fur et à mesure ma liste d’amis aux personnes qui comptaient.

Mais se passer de Facebook est plus difficile que prévu. D’abord car j’ai souvent utilisé l’authentification Facebook pour accéder plus rapidement à des sites. Il faut donc choisir un autre moyen de connexion pour ces sites et c’est parfois compliqué.
Deuxième problème, Messenger. Cet outil fait partie pour moi des outils de « communication » et utiliser Messenger sans Facebook est possible mais revient à utiliser les SMS ou WhatsApp. Donc fini Messenger.
Troisième problème qui touche moins de monde, si vous avez un compte développeur (et c’est le cas pour moi), vous devez déléguer l’administration des applications à quelqu’un d’autre.
Pour cette dernière raison, je n’ai pas encore désactivé/supprimé mon compte Facebook mais je cherche une solution (autre compte fictif). Edit : compte désactivé, applications développeur transférées sur un autre compte et Messenger désinstallé.

YouTube

YouTube peut être considéré comme un réseau social par certains. Je comprends que le système de commentaires, de vues et d’abonnements rappelle les travers de certains réseaux. Mais YouTube est avant tout une plate-forme de partage de vidéos où on peut apprendre beaucoup de choses, écouter de la musique. J’ai donc réfléchi à une façon de consommer ces vidéos.
Première mission, supprimer tous mes abonnements.
Deuxième mission, arrêter de regarder des vidéos divertissantes (Norman, Squeezie, Golden Moustache,…). Vous allez me dire « Plus de divertissement ?!? ». Si mais à petite dose, via d’autres médias (séries, films) et pas de façon automatique.
Troisième mission, trouver un site qui permet d’écouter de la musique à partir de YouTube sans être sur le site lui-même.
Donc je conserve YouTube mais en réduisant mon temps passé dessus.

Autres

D’autres réseaux sociaux existent. Deux catégories pour moi, ceux que je n’utilise pas (Snapchat, tumblr, …) et ceux que j’utilise pour mon réseau professionnel (Linkedin, Viadeo, …) que je conserve.
Je pense que vous arriverez aussi facilement à les identifier pour vous.

Finalement, je me suis débarrassé de Facebook et Instagram, je conserve YouTube mais modérément et je garde le reste. J’avoue que cette expérience était enrichissante et m’a ouvert les yeux sur la place des réseaux sociaux (surtout chez les plus jeunes) dans notre vie. Nous perdons un temps considérable à consommer/subir des informations qui ne nous apportent rien. Et nous forgeons une fausse image de nous-mêmes ou de notre vie au lieu de règlement la vivre.

Alors laissez vos claviers et smartphones et vivez.

Voici une vidéo (en anglais) de AsapSCIENCE qui explique l’influence des réseaux sociaux sur notre cerveau/corps :

https://youtu.be/HffWFd_6bJ0

N’hésitez pas à partager vos impressions après avoir fait l’expérience.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *